Lieux d’archives

Cette liste propose quatre entrées :

Elle est susceptible de s’enrichir au fil du temps.


Institutions nationales

Bibliothèque nationale de France (BnF)
Le dépôt légal des vidéogrammes et des documents multimédias est institué en 1975. Le département de l’Audiovisuel de la Bibliothèque nationale de France en assure la collecte, le catalogage et la conservation. Il conserve également des fonds d’archives. Au fur et à mesure qu’ils sont réalisés, les inventaires sont accessibles sur le site « Archives et Manuscrits » de la BnF. C’est le cas par exemple pour les fonds Michel Jaffrennou, Vidéo 00, Lionel Soukaz… L’ensemble de ces collections sont consultables en bibliothèque de recherche sur le site François-Mitterrand.
Catalogue général
Archives et manuscrits (onglet « collections », choisir « Département de l’audiovisuel », puis « Audiovisuel et multimédias »).

Centre Pompidou – Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle (MNAM – CCI)
Dès 1976, le Centre Pompidou commence à rassembler une collection Nouveaux Médias, des œuvres faisant appel à des technologies de l’information dans leur processus de réalisation ou comme supports de création (vidéo, informatique, etc.). Les collections audiovisuelles sont consultables au sein de l’espace des collections Nouveaux Médias et Film du Musée (Niveau 4). Plusieurs fonds d’archives déposés par des acteurs de l’art vidéo sont accessibles à la Bibliothèque Kandinsky, centre de documentation et de recherche du MNAN ; c’est le cas par exemple d’un riche fonds de catalogues de festivals vidéo déposé par Anne-Marie Duguet.
Effectuer une recherche dans les collections
Le portail documentaire de la Bibliothèque Kandinsky
Le carnet de la BK
L’Encyclopédie Nouveaux Médias
Les séances « Vidéo et après » (voir toutes les captations)

Cinémathèque française
Si la Cinémathèque française conserve majoritairement des films sur pellicule, elle a cependant reçu en dépôt quelques vidéogrammes (c’est le cas par exemple des bandes des Nouveaux Mystères de New York de Jean-André Fieschi). La Bibliothèque du Film est également susceptible de conserver des archives relatives à la vidéo dans les nombreux dépôts de cinéastes, de producteurs ou de collaborateurs artistiques et techniques. Enfin, le conservatoire des techniques cinématographiques conserve des appareils et plus de 10 000 dossiers d’archives sur les fabricants et inventeurs (dont les archives de Jean-Pierre Beauviala et de sa société Aäton).
La Cinémathèque
La Bibliothèque
Le Conservatoire des techniques

L’Institut national de l’audiovisuel (INA)
Quand il est créé en 1974 après l’éclatement de l’ORTF, l’INA hérite des missions relatives aux archives, à la formation, à la recherche et à la production de création. Entre 1976 et 1982, l’établissement se fait déléguer la mise en œuvre du dépôt légal sur les vidéogrammes (voir séminaire du 4 novembre 2013). En plus de conserver les archives des sociétés de radio et de télévision publiques, l’institut est en charge depuis 1992 du dépôt légal de la radio et de la télévision, et depuis 2012 d’une partie du dépôt légal du web. L’INA conserve également certains dossiers de production. De nombreux films sont consultables en ligne sur ina.fr et l’Inathèque accueille les chercheurs et le public en rez-de-jardin à la BnF.
Site institutionnel
Ina.fr
Inathèque

L’Université Paris 8
Entre 2006 et 2010, le laboratoire Vidéo assistée par ordinateur (VAO) de l’Université Paris 8 a pris en charge la numérisation et la restauration des bandes vidéo réalisées au sein de l’institution. Dès son ouverture en 1969, ce Centre Universitaire Expérimental s’est équipé d’un studio vidéo, utilisé uniquement par des techniciens. A partir de 1973, du matériel plus léger permet aux enseignants et aux étudiants de tourner eux-mêmes en vidéo. Le travail mené par le laboratoire VAO permet de consulter les bandes réalisées à la médiathèque de la bibliothèque universitaire ou directement en ligne.
Présentation du mini-site « Archives vidéo – Paris 8 »
Accès direct aux archives vidéo


Anciens collectifs, archives thématiques…

Heure Exquise ! (Mons-en-Baroeul)
Créée en 1975 à l’initiative d’un collectif d’artistes, Heure Exquise ! a développé progressivement ses activités de distribution et de programmation de vidéos créatives. Le catalogue d’Heure Exquise ! compte aujourd’hui plus de 2 500 titres, rassemblant près de 650 artistes. Un centre de ressources permet également de consulter un riche fonds documentaire sur l’histoire de la vidéo en France.
http://www.heure-exquise.org

Grand Canal Vidéo
Créée en 1982 à la suite de Composite-Vidéo, cette association aujourd’hui dissoute regroupait des vidéastes français dont les oeuvres étaient distribuées par Vidéo Ciné Troc. Le site Grand Canal permet aujourd’hui de découvrir des dizaines de vidéos tournées dans les années 1980 et un historique du groupe (in progress) coordonné par Patrick Prado.
http://grandcanal.free.fr/

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir(Paris)
Fondé en 1982 par Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig et Ioana Wieder, le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir a pour mission de recenser tous les documents audiovisuels sur les droits, les luttes, l’art et la création des femmes, de les faire connaître et de les distribuer. La collection, composée de plus de 800 titres, est consultable dans la salle des collections du Forum des Images (Paris) ou au Centre audiovisuel Simone de Beauvoir sur rendez-vous.
http://www.centre-simone-de-beauvoir.com

Ciné-archives
Ciné-Archives gère le fonds audiovisuel du Parti communiste français – Mouvement ouvrier & démocratique. L’association a pour mission la conservation et la promotion de ces archives. Elle conserve notamment les productions d’Uni/Ci/Té. De nombreux films sont consultables gratuitement sur son site web.
http://www.cinearchives.org/


Des collections vidéo se trouvent parfois dans des centres d’archives à vocation territoriale.

Archives départementales de l’Hérault
Elles conservent notamment le fonds de l’association Vidéo Animation Languedoc (VAL) créée en 1979.
Page de présentation des Archives départementales
Répertoire méthode du fonds VAL

Ciclic, agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique (Château-Renault /Issoudun)
Le pôle patrimoine de cet établissement public culturel conserve les archives cinématographiques et audiovisuelles de la région Centre-Val de Loire, notamment les fonds audiovisuels de la Maison de la Culture de Bourges et de la Maison de la Culture d’Orléans.
Le site institutionnel
Le portail de consultation des collections

Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain (Veyrier-du-Lac)
Cette association collecte, conserve et valorise les films amateurs, institutionnels, associatifs ou d’entreprise tournés en région Rhône-Alpes. Elle est dépositaire des fonds vidéo du Centre d’action culturel (CAC) d’Annecy.
http://www.letelepherique.org/
Le portail de consultation des collections


Quelques lieux importants hors de France…

Vidéographe (Montréal, Canada)
De nombreux acteurs de la vidéo en France se sont rendus au Québec à partir des années 1970 pour suivre des formations au Vidéographe ou découvrir son mode de fonctionnement, comme en a témoigné par exemple François Pain. Son site Vithèque, sous-titré « vidéo indépendante en ligne », permet de visionner plus d’un millier d’œuvres.
http://www.videographe.org
Vithèque