Archives par mot-clé : intervention sociale

Intervention vidéo et action culturelle

Séance du 10 mars 2014

La vidéo a très tôt occupé une place dans les lieux de la décentralisation culturelle (Maisons de la Culture, Centres d’Action Culturelle…). Elle a permis de garder trace des événements sociaux et artistiques qui s’y produisaient, d’expérimenter de nouvelles pratiques audiovisuelles et d’impulser des recherches d’écritures collectives ou plus personnelles, sous la houlette d’animateurs/trices disposant de matériels conséquents et jouissant d’une certaine autonomie.

Cette séance du séminaire « Vidéo des premiers temps » est consacrée au parcours d’un réalisateur, Thierry Nouel, entre 1968 et 1984. Acteur important de ce moment de la vidéo, dans diverses structures dont le Centre d’action culturelle d’Annecy, Thierry Nouel en a aussi été un observateur attentif, auteur en 1977 d’une enquête qui dresse un panorama des pratiques vidéo à travers l’ensemble du territoire français. Accompagnée de nombreux extraits de bandes récemment sauvegardées par la BnF, la séance est aussi l’occasion de nouer un dialogue avec deux participant/es à des expériences menées en milieu rural, et avec un responsable du secteur audiovisuel d’un autre Centre d’Action Culturelle.

Invité/es :

  • Thierry Nouel, vidéaste, chef-monteur et réalisateur de documentaires ;
  • Geneviève Excoffier , institutrice en pédagogie Freinet à Arbusigny en classe unique de moyenne montagne ; à l’origine du ciné-club local;
  • Roland Excoffier , technicien de service public, fondateur du Foyer rural et d’éducation populaire d’Arbusigny, actuellement responsable d’un Groupe de recueil de la mémoire locale ;
  • Pierre Müller , ancien responsable du Secteur audiovisuel du Centre d’action culturelle d’Orléans et du Loiret (Maison de la Culture d’Orléans) de 1976 à 1984.

L’image à la une est une photographie de Colette Hyvrard prise au cours du tournage de De Notre temps à Arbusigny (1980).

Découvrez le compte rendu et les enregistrements sonores de la séance…
Continuer la lecture de Intervention vidéo et action culturelle

Vidéo et organisations ouvrières

Séance du 16 décembre 2013

Ancrés dans une histoire déjà riche des relations entre cinéma et mouvement ouvrier, les grands acteurs de ce mouvement (PCF, syndicats, mutualisme, comités d’entreprises) se sont investis au cours des années 1970 et 1980 dans des expériences de production et de diffusion en vidéo. Au sein de ces projets collectifs la vidéo semble d’abord faire figure de médium d’appoint avant de s’imposer comme un outil de communication à part entière, et enfin d’ouvrir la voie à des projets télévisuels.

En évoquant trois expériences de natures très diverses (Unicité, COL.IMA.SON et Audiovisuel et mouvement ouvrier), qui correspondent peut-être à trois âges dans le rapide développement de la vidéo, cette séance du séminaire « Vidéo des premiers temps » a tenté de déchiffrer les évolutions des rapports entre vidéo et organisations ouvrières et les degrés d’autonomie très variables entre vidéastes et institutions « mères » et/ou commanditaires.

Invité/es :

  • Céline Barthonnat, ingénieure d’études CNRS, Cléo/OpenEdition, auteure d’un Master sur la propagande et la communication du Parti communiste français (1965-1981)
  • Maurice Roger, chargé des aspects techniques à Unicité
  • Yolande Josèphe, réalisatrice, Audiovisuel et mouvement ouvrier
  • Alban Poirier, réalisateur, Audiovisuel et mouvement ouvrier

Découvrez les enregistrements sonores, la bibliographie et la vidéographie de la séance…
Continuer la lecture de Vidéo et organisations ouvrières

Autour de la série « Le Lion, sa cage et ses ailes »

Séance du 10 juin 2013

 La dernière séance de l’année 2012-2013 du séminaire « Vidéo des premiers temps » est consacrée à la série Le Lion, sa cage et ses ailes, série de huit films en vidéo réalisés à l’initiative d’Armand Gatti, Hélène Châtelain et Stéphane Gatti entre 1975 et 1977. Le « lion », ce sont les usines Peugeot. La « cage », c’est le pays de Montbéliard. Les « ailes », ce sont les communautés de travailleurs immigrés qui le composent et qui livrent, à travers le film, leur autoportrait. Projet pleinement ancré dans le contexte de l’après-Mai 68, comme en témoigne l’invitation faite aux ouvriers (« Un film, le vôtre »), Le Lion, sa cage et ses ailes apparaît néanmoins comme une expérience collective hors normes, qui se singularise par son double statut : à la fois vidéo militante sur la condition ouvrière et vidéo d’auteur, dans une démarche voulue et vécue à la manière de celle d’un « écrivain public ». À travers les témoignages de nos invité-es et la projection d’extraits, nous questionnerons cet objet singulier qui, par sa forme et ses enjeux, ouvre sur de multiples problématiques abordées tout au long de cette année dans le séminaire.

Invités :

  • Jean-Paul Fargier (critique, réalisateur)
  • Stéphane Gatti (réalisateur, co-réalisateur du Lion, sa cage et ses ailes)
  • Nicolas Hatzfeld (professeur en Histoire contemporaine, Université d’Evry-Val-d’Essonne)

L’image à la une est un détail d’une affiche réalisée dans le cadre de la réalisation du film. 

Découvrez l’enregistrement sonore et le compte-rendu de la séance:

Continuer la lecture de Autour de la série « Le Lion, sa cage et ses ailes »