Archives par mot-clé : rapports à l’Etat

La vidéo contre la télévision, tout contre

Séance du 5 mai 2014

Apparue tandis que se développaient des courants de réflexion théorique et critique sur les mass media, la vidéo légère s’est construite « contre la télévision, tout contre », selon une formule de Jean-Paul Fargier, tant du point de vue du dispositif (légèreté vs lourdeur) que du message idéologique (démontage, contre-information et droit de réponse). Cette séance du séminaire « Vidéo des premiers temps » propose d’interroger les modalités de coexistence et de confrontation entre « TV » et « VT » (video tape) à travers le parcours de deux réalisateurs ayant évolué dans et hors de l’institution télévisuelle. Entré à l’ORTF en 1966, Bernard Baissat a participé activement à la conception de programmes de télévision expérimentaux au Niger, en Côte d’Ivoire et au Liban et a été le témoin des résistances face à l’introduction de la vidéo légère à la télévision française dans les années 1970. Responsable du secteur audiovisuel du Centre d’action culturelle d’Orléans et du Loiret, Pierre Müller a réalisé plusieurs bandes vidéo de lecture critique de l’information et de la publicité à la télévision, en particulier Fait divers (1977), sous-titrée Autopsie d’un reportage télévisé.

 
Invités :

  • Bernard Baissat, cinéaste, journaliste à l’ORTF dès 1966, assistant-réalisateur à la télévision scolaire (1967-1968), puis réalisateur pour des télévisions éducatives en Afrique (1968-1974), responsable de Vidéo Liban (1974-1975) et réalisateur pour FR3 (1976-1981)
  • Pierre Müller, réalisateur, responsable du Secteur audiovisuel du Centre d’action culturelle d’Orléans et du Loiret (MCO) de 1976 à 1984.

L’image à la une est extraite du film Ce n’est qu’un début, continuons le combat de Claudia von Alemann (1968/1969). Il s’agit d’une diffusion du magazine Vidéo 5 dans la librairie La Joie de lire (Paris), fondée par François Maspero.

Découvrez le compte rendu de la séance…
Continuer la lecture de La vidéo contre la télévision, tout contre

Vidéo et organisations ouvrières

Séance du 16 décembre 2013

Ancrés dans une histoire déjà riche des relations entre cinéma et mouvement ouvrier, les grands acteurs de ce mouvement (PCF, syndicats, mutualisme, comités d’entreprises) se sont investis au cours des années 1970 et 1980 dans des expériences de production et de diffusion en vidéo. Au sein de ces projets collectifs la vidéo semble d’abord faire figure de médium d’appoint avant de s’imposer comme un outil de communication à part entière, et enfin d’ouvrir la voie à des projets télévisuels.

En évoquant trois expériences de natures très diverses (Unicité, COL.IMA.SON et Audiovisuel et mouvement ouvrier), qui correspondent peut-être à trois âges dans le rapide développement de la vidéo, cette séance du séminaire « Vidéo des premiers temps » a tenté de déchiffrer les évolutions des rapports entre vidéo et organisations ouvrières et les degrés d’autonomie très variables entre vidéastes et institutions « mères » et/ou commanditaires.

Invité/es :

  • Céline Barthonnat, ingénieure d’études CNRS, Cléo/OpenEdition, auteure d’un Master sur la propagande et la communication du Parti communiste français (1965-1981)
  • Maurice Roger, chargé des aspects techniques à Unicité
  • Yolande Josèphe, réalisatrice, Audiovisuel et mouvement ouvrier
  • Alban Poirier, réalisateur, Audiovisuel et mouvement ouvrier

Découvrez les enregistrements sonores, la bibliographie et la vidéographie de la séance…
Continuer la lecture de Vidéo et organisations ouvrières

Mouvement audiovisuel d’intervention et dépôt légal des vidéogrammes

Séance du 4 novembre 2013

La seconde saison du séminaire (2013-2014) avait pour thème : «Politiques de la vidéo : revendication d’autonomie et inscription institutionnelle ».

La séance d’ouverture a accueilli :

  • Marie-France Calas (ancienne directrice du département de la Phonothèque et de l’Audiovisuel de la Bibliothèque nationale),
  • Louisette Faréniaux (réalisatrice, membre du MAI et du bureau de la Fédération européenne du cinéma progressiste dans les années 1970, ancienne maîtresse de conférences à l’Université Lille 3).

Découvrez le compte rendu et les enregistrements sonores de la séance…
Continuer la lecture de Mouvement audiovisuel d’intervention et dépôt légal des vidéogrammes

Les premiers collectifs : Vidéo Out, Vidéo 00, Les Cent Fleurs et Vidéa

Séance du 17 décembre 2012

Après s’être intéressé aux expérimentations en vidéo légère et aux premiers usages militants, le séminaire « Vidéo des premiers temps » propose dans sa troisième séance de questionner la notion de groupe vidéo, à travers le cas des quatre collectifs répertoriés par Guy Hennebelle dans la revue Cinéma d’aujourd’hui au printemps 1976 et fondateurs de la structure de distribution « Mon œil ». Les témoignages de nos invité/es et la projection de documents d’archives nous permettront de mettre en lumière leur formation, leur fonctionnement et leurs modes d’intervention. Continuer la lecture de Les premiers collectifs : Vidéo Out, Vidéo 00, Les Cent Fleurs et Vidéa

Expérimentations en vidéo légère et premiers usages militants

Séance du 19 novembre 2012

La deuxième séance du séminaire de recherche « Vidéo des premiers temps » se propose de poser le contexte historique et technique de l’apparition de la vidéo légère, des expérimentations artistiques aux États-Unis au milieu des années 1960 à la commercialisation des premiers magnétoscopes portables et à leurs appropriations en France autour de l’année 1968. Nous interrogerons, à travers les témoignages de nos invités et la projection de documents d’archives, les usages militants et les spécificités de ce nouveau médium au regard des pratiques cinématographiques nées de Mai 68, des États généraux du cinéma et des collectifs qui les ont inaugurés ainsi que les problèmes techniques rencontrés à l’occasion de ces expériences pionnières (maniement du matériel, pratique du montage, moyens de diffusion).

Invité/es : 

  • Jean-François Dars et Anne Papillault (réalisateurs / Slon-Vidéo)
  • Jean-Paul Fargier (critique / réalisateur /Les Cent Fleurs)
  • Jean-Henri Roger (réalisateur / Paris 8-Vincennes)
  • Paul Roussopoulos (physicien-mathématicien / Vidéo Out)

Découvrez le compte-rendu et les enregistrements sonores de la séance… Continuer la lecture de Expérimentations en vidéo légère et premiers usages militants